Tourisme+

Accueil / Plateformes+ / Tourisme+ / Musée de la Romanité à Nîmes : 100 000 visiteurs déjà

Musée de la Romanité à Nîmes : 100 000 visiteurs déjà

jeudi 11 octobre 2018

Trois mois après son ouverture à Nîmes en juin 2018, le Musée de la Romanité a déjà accueilli plus de 100 000 visiteurs, avec en moyenne 600 visiteurs par jour en semaine et environ 800 par jour le week-end.

Le Musée de la Romanité

Vieille de 2 500 ans, Nîmes, un site à haute valeur patrimoniale qui présente une empreinte forte de la civilisation romaine à travers les monuments antiques préservés. Mieux faire connaître pour mieux comprendre la civilisation romaine, c’est l’enjeu majeur du nouveau musée phare de la ville, le Musée de la Romanité.

Illustrant le passé exceptionnel de la ville, lieu de référence sur l’Antiquité romaine, les œuvres sont mises en valeur par une muséographie novatrice et proposent aux visiteurs une expérience unique à travers 25 siècles d’histoire. Le Musée de la Romanité offre en effet un parcours du VIIe siècle avant notre ère (Âge du Fer, période gauloise) jusqu’au Moyen Âge, augmenté de plusieurs collections d’érudits des XVIII et XIX siècles.

Situé en plein centre de la cité face aux Arènes, qui offre aux visiteurs une immersion unique dans la civilisation romaine en Méditerranée et ouvert sur la ville avec notamment la vue sur les arènes ou le toit terrasse d’où l’on aperçoit les monuments importants, le musée est exemplaire du lien entre l’empreinte romaine visible dans les collections et celle visible dans Nîmes aujourd’hui où s’épanouissent in situ les nombreux vestiges d’une des plus grandes civilisations de l’antiquité.

Pourquoi un Musée de la Romanité ?

En 2006-2007, lors des fouilles préventives précédant les travaux des allées Jaurès, une domus (maison romaine) et deux mosaïques, dites d’Achille et de Penthée, ont été mises au jour. En excellent état de conservation, elles sont qualifiées par les spécialistes de « plus belles pièces après celles de Pompéi ». C’est cette découverte qui a renforcé la volonté de Jean-Paul Fournier, Maire de Nîmes, de mettre à l’ordre du jour le projet d’un musée contemporain pour présenter ces œuvres d’une grande rareté, ainsi que celles conservées dans le musée archéologique de Nîmes datant du XIXe siècle, devenu trop étroit.

La Ville a souhaité valoriser et transmettre ce magnifique patrimoine dans un édifice adapté aux exigences muséographiques et aux attentes du public d’aujourd’hui. Poursuivant le processus engagé depuis des siècles à Nîmes – s’inspirer du bâti ancien tout en s’ancrant dans la modernité –, la Ville s’est dotée d’un espace résolument contemporain de 9200 m2 présentant environ 5 000 œuvres sur les 25 000 que compte le musée.

Partager :   Partager sur LinkedIn Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Voir aussi